1717 . sous la domination britannique aux indes, la piraterie restera-t-elle leur liberté? {minimum; quinze-vingt lignes}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Having fun and you ? | Free

Aller en bas 
AuteurMessage
Captain Charles C. Revere
Cap'tain of the Shipwreck «YOU JUST have to Believe.»
avatar

▬ AGE : 27
▬ LOCALISATION : « who cares ? »
▬ AGE EN JEU : « thirty two »
▬ CAMP : — pour la piraterie
▬ CITATION : « I don't believe in luck. I don't believe in coincidence. I believe that each man holds his destiny in his hands. »

« under your mask ...
● EMPLOI: Cap'tain of the Shipwreck
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Having fun and you ? | Free   Lun 20 Avr - 15:30






    Tortuga. Analysons un instant le nom de cette île qui est long de ressembler à une tortue du point de vue militaire et encore moins à une tortue d'un point de vue animalier. Non, son nom vient plutôt des tortues qui débarquent sur les plages dorée de l'île lors de la période de pondaison des oeufs. Ces femelles creuse un trou ni trop profond, ni trop prof de la surface, y pondent quelques centaines d'oeuf avant de repartir dans les eaux turquoise des caraïbes en souhaitant bonne chance à toute leur progéniture. Ces derniers après quelques mois sorte de leur coquille et de leur trou appelait par le vent du large. Leur mission ? Atteindre la mer sans encombre. Leur obstacle ? Les animaux qui les regardent les yeux brillant qu'ils soient dans l'air, sur terre ou dans l'eau, ils les attendent. C'est ainsi qu'il n'y a que quelques-uns qui survive, les plus malin, les plus rapide, mais surtout les plus chanceux dirons nous. Pourtant, ils sont tous égaux au départ... Du moins, c'est ce que pensait Charles à chaque fois qu'il s'amusait à observer cette étrange habitude lorsqu'il passait à Tortuga. Mais rien 'est égal dans ce monde sinon plus rien vaudrait la peine et la vie ne serait qu'une droite parallèle, remplie de chronologie et encore est-ce qu'il faut réellement dater quelque chose qui passe, sans changement, bouleversement ou autre. Le pirate pensait que la vie était merveilleuse pour justement cela, pour ces inégalités, pour ces défauts et qualités qui donnaient finalement envie de vivre et cela peut importe les ambitions, les rêves ou les choix. On a tous notre mot à dire et il fallait en profiter. Si on devait mourir pour une cause tant mieux et si on survivait c'était encore mieux. Il avait toujours trouvé absurde les beaux discours sur l'éradication des pirates... Peut-on éradiquer quelque chose qui permet justement ce genre de discours et de popularité ?

    Le tavernier reposa la question calmement pour s'assurer que le pirate ne s'énerve pas surtout si ce dernier dormait. Ce brave homme portait une moustache brune en guidon de vélo et avait des yeux bruns foncés qui pétillaient de vie et de bonne humeur, accompagnant ainsi une voix tout aussi pétillante et assez sympathique que Charles, avant de tomber dans ses propres réflexions, avait tout à fait apprécier pour sûr, ils se connaissaient depuis la fameuse années où le fringuant pirate c'était lancé dans la construction d'un navire dont il était devenu le capitaine. Un peu par hasard, mais aussi tout simplement parce qu'il avait a trempe de ce qui pouvait déconner et diriger tout un équipage de forbans. Avoir harles comme ami ou comme capitaine n'était pas vraiment pareil, mais une fois la confiance et le respect mis en place il n'était pas dur de compter le pirate parmi ses amis. L'inverse rester plus difficile, surtout que Charles n'était pas dupe, les traites et profiteurs traînaient aussi dans le coin.

    LE TAVERNIER : Est-ce que tu m'écoutes au moins, Charly ?
    'À vrai dire...Non.' Répondit-il avec un sourire gêné, 'Mais un autre verre ne sera pas de refus.'
    LE TAVERNIER : Je sens les grands projets... Tu vas quelque part de spéciale ?
    'Je compte m'arrêter à Port Royal. J'ai des choses à régler là-bas.'

    Un silence pris place autour du bar autour de Charles, tous les regards étaient fixés sur lui, même le tavernier avait arrêté ses mouvements circulaires alors qu'il essuyait un verre. Ses yeux grands ouvert et la bouche légèrement ouverte. La plupart des gars autour de Charles qui semblaient en pas voir écouter grand-chose sauf le nom du port où il comptait faire escale. L"un d'eux manqua d'ailleurs de s'étouffer. Cette ville de Jamaïque était actuellement le dernier endroit où un pirate voudrait aller s'aventurer, tous finissaient exécutés qu'ils viennent de la mer ou de la terre... Tous finissaient condamnés pour X ou Y raison. Truesdall et Hoodstone faisaient régner la terreur, avec l'aide du charmant Lord Beckett qui avait survécu après la disparition dans les flots de son navire. Par quel miracle ? Il y en avait pas, le Lord était plein de ressource. Bref tout le monde au bar c'était figé ce qui était assez drôle à voir et comparer la situation par rapport au bordel qui régnaient autour d'eux. Charles se tourna un instant vers sa droite puis sa gauche adressant un sourire amusé à tous les pirate au bord qui en croisant son regard replonger leur occupation en chuchotant qu'il était cinglé et suicidaire. Le tavernier lui demanda alors dans une voix qui cachait son gêne,

    LE TAVERNIER : Je suis curieux de savoir comme tu vas y arriver. Tu es sûr que...
    'Je ne vais pas mouiller là-bas.' interrompit le pirate, 'Je ne suis pas suicidaire ni fou' son regard traversa le bar entier où les hommes se penchèrent un peu plus tachant de se faire oublier. 'J'y vais seul. De toute façon, qu'est-ce ça peut vous faire ?' Dit-il en direction de l'assemblée, certain toussèrent d'autre baissaient leur yeux vers la boisson.
    LE TAVERNIER : Je te reconnais bien là. Sois prudent, c'est plus ce que c'était.
    'Je sais... Mais bon, tu me connais, rien ne m'arrête non plus.'
    LE TAVERNIER : Oui, ça je le sais aussi.

    Il prit congé de Charles qui se tourna pour observer l'effusion de la taverne, ils criaient, rigolaient, ripaillaient, se bagarraient entre eux. Bref ils oubliaient un peu le monde extérieur et la réalité. Certains chantaient même au nom de la liberté, chant auquel il se joignit doucement. Le tavernier avait raison, les choses n'étaient plus ce qu'elles étaient et c'était pourtant cela qui plaisait à Charles. De nouvelles raisons de lutter, de nouveaux horizons se levait devant eux et malgré des exceptions certains continuaient à parler du passé. Des poltrons irréalistes pour certain... Juste des hommes pour le pirate, car c'était humain qu'on regrette des choses. Son regard balayait la salle, il avait récupéré la bouteille de rhum qu'avait déposé le tavernier. Il but quelque gorgé avant de la poser sur le bar et il sortit son couteau qu'il commença à faire tourner entre ses doigts. Il n'avait pas grand-chose à faire, même rien du tout. C'est alors qu'un projectile vola pour atterrir sur l'un de ses voisins lui frappa un soulard qui venait d'éclater de rire, une bagarre débuta donc place à trois sièges du pirate qui observait les évènements du coin de l'oeil. Il se leva rapidement lorsque le groupe s'étala à ses pieds. Charles leva les yeux au ciel alors que la plupart des témoins éclataient de rire. Il tendit sa main à la personne la plus proche pour l'aider à se relever, sans regarder vraiment qui cela pouvait être.

_________________
    | LIBERTY |
    « If anyone
    can enter hell
    and walk out
    again carrying
    a bottle of rhum,
    it's Charles Revere »
    | LIBERTY |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Having fun and you ? | Free
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Drama Caribbean Life* :: INrpg••«cities of the caribbean» :: ◄Tortuga City . » :: TORTUGA'S TAVERNE-
Sauter vers: