1717 . sous la domination britannique aux indes, la piraterie restera-t-elle leur liberté? {minimum; quinze-vingt lignes}
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie A. Bentwood

avatar

▬ AGE : 25
▬ CAMP : — qui s'en préoccupe?
▬ CITATION : *

« under your mask ...
● EMPLOI:
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   Lun 13 Avr - 12:15





Charlie Andrea Bentwood





He said "Can you here me, are you sleeping?"
She said "Will you rape me now?"
He said "Leave the politics to mad men"
She said "I believe your lies"
He said "There’s a paradise beneath me"
She said "Am I supposed to bleed?"
He said "You better pray to Jesus"
She said "I don’t believe in god"



OH CHARLIE, CHARLIE ! WHY ARE YOU CHARLIE ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie A. Bentwood

avatar

▬ AGE : 25
▬ CAMP : — qui s'en préoccupe?
▬ CITATION : *

« under your mask ...
● EMPLOI:
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Re: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   Lun 13 Avr - 12:15

    ..Identity card ;
    (c)mata090680


    « Nom :
    « Prénom(s) :
    « Surnom(s) :
    « Âge :
    « Date de naissance :
    « Signe astrologique :
    « Lieu de naissance :
    « Nationalité :
    « Origine ? :
    « Statut civil :
    « Richesse :

    « Rang voulu :
    « Avatar : Liv Tyler ♥️




Dernière édition par Charlie A. Bentwood le Lun 13 Avr - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie A. Bentwood

avatar

▬ AGE : 25
▬ CAMP : — qui s'en préoccupe?
▬ CITATION : *

« under your mask ...
● EMPLOI:
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Re: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   Lun 13 Avr - 12:17

    ..Story of my life ;
    (c)pokecharm


    « Ta famille :

    « Lieu de ton enfance :

    ~~~~HISTOIRE~~~~



    Un goût étrange dans la bouche, salé, ou peut-être sucré, et puis les deux à la fois. Ça me rongeait le palais, me picotait la langue que j'entortillais comme je le pouvais pour adoucir la douleur. Je ne savais pas ce que c'était, on m'avait dit : tiens goûte ! et comme une enfant je l'avais directement fourré dans ma bouche ; j'étais une enfant. L'homme rigolait en voyant ma grimace. Ce n'était pas dangereux, ce que j'avais avalé, mais j'avais l'âge ou je me posais certaines questions sur la vie et la mort, le paradis, l'enfer, et en ce moment, j'avais l'impression de mourir, et le picotement dans ma bouche était pour moi comme un avant-goût de l'enfer qui m'entrainait petit à petit dans le gouffre. Bizarrement, je me disais que si je résistais et que je me montrais forte je pourrais gagner du temps avant de rejoindre le feu et les diablotins rouges que je voyais déjà trop nettement entrain de courir en ricanant, la fourche à la main.
    On m'attrapa vivement la main avant que je n'ai eu le temps de cracher cette répugnante chose et m'entraina en avant, me faisant trébucher et... avaler la chose ! Je toussais, une fois, deux fois, fit une grimace, posai ma main inoccupée et encore intacte le long de mon cou, l'autre commençait à être écrasée en bouillit, et murmura :
    « - Ah, Maman ! je crois que j'ai avalé du poison ! »
    Elle rit malgré son agacement, sachant pertinemment qu'un bonbon n'avait jamais fait de mal à personne, sauf peut-être en créant des caries... Je ne comprenais cependant pas pourquoi elle riait et continuai donc ma grimace, me tordant et gémissant. Elle perdit patience en arrivant à la maison. Elle me fit m'adosser contre le mur qui séparait la cuisine du salon, déposa les courses et revint avec un balais. Je fus de corvées toute l'après-midi...
    Et j'aimais ça.
    Un balais dans une main, un seau d'eau chaude dans l'autre me faisait me sentir comme une grande personne. Et même si j'avais du mal à manier le balais qui était plus grand que moi, que le chaude me dégoulinait souvent sur les doigts, créant des plaques rouges au contact, je m'appliquais comme une autre petite fille se serait appliqué à enfiler une robe à sa poupée. C'était mon jouet à moi, mon moment d'amusement et d'évasion, et cela aidait ma mère en plus.
    Mais je n'étais pas heureuse pour autant. J'aurais pu l'être, oui, si ma mère n'était pas comme elle était : triste. Lorsqu'elle me bordait et que je sentais son souffle chaud sur ma joue, me murmurant de belles choses, lorsqu'elle repartait dans le salon après m'avoir déposé un baiser sur le front, et lorsque je l'entendais sangloter en griffonnant quelque chose avec ses ongles, là, je me sentais coupable de sa douleur, je voulais me lever et me loger dans ses bras, espérant la soulager, mais je savais qu'elle allait faire semblant, encore et toujours, et arborer ce sourire trop souvent présent sur ses lèvres, un faux sourire que j'avais envie d'arracher, de griffer. Ces soirs la, je ne dormais pas vraiment. Une autre enfant ce serait endormit sans se poser trop de questions, moi je pesais le pour et le contre, les raisons et le but. Je me disais que ça pouvait être de la faute de mon frère qui avait quitté la maison pour suivre une femme beaucoup trop belle pour lui, et peut-être était-ce la faute de mon père, lui que je ne voyais qu'une fois même pas tous les mois, lui qui naviguait quelque part dans l'océan atlantique, lui dont je recevais finalement que des cadeaux de temps en temps, et puis au fond, c'était la faute de tout le monde. Tout le monde sauf moi...

    « - Je vais chez Caleb !
    - Ne rentre pas trop tard !! »
    J'avais dévalé l'escalier en trombe et refermé violemment la porte derrière moi, comme toujours lorsque je partais chez mon meilleur ami. Caleb était exceptionnel et je l'aimais d'un amour envieux d'être comme il était, en espérant qu'en me rapprochant de lui je pourrais peut-être devenir comme lui. Il était fils unique et j'étais pour lui comme une soeur jumelle, il n'avait que 3 mois exactement de plus que moi et s'estimait donc toujours comme le grand frère qui devait me protéger. On se couchait dans les champs de blés, se racontant diverses choses, il me faisait peur en reportant à mes oreilles les histoires qu'il pouvait entendre à la taverne que tenait ses parents, il avait toujours eu un don pour raconter les histoires, mettant du ton là où il fallait en mettre, finissant le tout avec de grands gestes. J'étais vraiment bien avec lui, j'en oubliais ma mère, pensant que je faisais réellement parti de sa famille, je voulais faire parti de sa famille. Des conneries, on en avait fait des centaines ensemble ! On avait accumulé des années de rire et amassé des tonnes d'objets inutiles dont on trouvait vite une histoire à leur associer pour jouer.
    Et on se faisait des promesses...
    « - Un jour on vivra une vraie aventure ! Comme l'histoire du pirate que je t'avais raconté, tu sais, celui qui n'avait plus qu'un bras !
    - D'accord mais je tiens à mes bras moi ! »
    Mais j'avais réussit à faire mon aventure toute seule, et tout ce qui se passa pour moi fut pire que de perdre seulement un bras...

    « Comment vois-tu le futur ? :




Dernière édition par Charlie A. Bentwood le Lun 13 Avr - 14:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie A. Bentwood

avatar

▬ AGE : 25
▬ CAMP : — qui s'en préoccupe?
▬ CITATION : *

« under your mask ...
● EMPLOI:
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Re: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   Lun 13 Avr - 12:18

    parce qu'on sait jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie A. Bentwood

avatar

▬ AGE : 25
▬ CAMP : — qui s'en préoccupe?
▬ CITATION : *

« under your mask ...
● EMPLOI:
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Re: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   Lun 13 Avr - 12:19

    ..More informations ;
    (c)blackb


    *
    *
    *
    *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie A. Bentwood

avatar

▬ AGE : 25
▬ CAMP : — qui s'en préoccupe?
▬ CITATION : *

« under your mask ...
● EMPLOI:
● NOTE BOOK:
● CARNET D'ADRESSE:

MessageSujet: Re: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   Lun 13 Avr - 12:22

    ..A piece of me ;
    (c)blackb


    « Prénom/Pseudo : Manon/Blackberry (Blackb)
    « Âge : 15 ans, 16 dans 3 semaines.
    « Comment as-tu connu le forum ? : J'étais sur Nightmares&Murders
    « Comment trouves-tu le design ? : Bah en fait j'ai une résolution vachement grande je crois, alors il y a des barres grises pas trop jolies de côté et la bannière fait pas tout l'écran. Mais bon c'est mon problème vous allez me dire u_u""
    « Code des Rules : cl*, wonderful forum, i love it !
    « Un dernier mot ? :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charlie Andrea Bentwood • Can you hear me now ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CharlIE :)) dans un beau pull rouge tricoté par Nadine :) Page 2 et 3 :)
» JE SUIS CHARLIE
» [Stephen Chbosky] Le Monde de Charlie
» Je suis Charlie
» Black M-Je suis charlie [parodie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Drama Caribbean Life* :: HORSrpg••«au commencement il y a la fin» :: SAILOR'S REGISTER . » :: « under construction; with you? »-
Sauter vers: